Grève des services locaux de solidarité de l’Isère

mardi 18 juin 2019
par  Fédération Sud CT

Les personnels des services locaux de solidarité du département de l’Isère en grève le 21 juin pour dénoncer : la dégradation de leurs conditions de travail et service low cost pour les publics !

RASSEMBLEMENT DEVANT L’HÔTEL DU DÉPARTEMENT RUE FANTIN LATOUR À PARTIR DE 8H30.

Mission prioritaire, l’Action Sociale emploie la majorité du personnel du Département. Les agent-e-s administratifs et médico-sociaux des S.L.S. sont aujourd’hui en souffrance : coupes budgétaires, non reconnaissance du travail effectué, dévoiement des métiers, management autoritaire et brutal, non remplacement des absent-e-s engendrant surcharge de travail, perte de sens quant aux missions… Épuisement professionnel d’un côté, insatisfaction des publics de l’autre !

Nous, professionnel-le-s de Polyvalence de Secteur, de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la Protection Maternelle Infantile, mobilisé-e-s pour défendre nos conditions de travail et la qualité du service rendu aux publics, exigeons :

  • des créations de postes en Polyvalence de Secteur conformément aux engagements des élu-e-s de la majorité : 1ETP =123 ménages accompagnés,
  • un service de remplacement aux effectifs renforcés et aux missions élargies,
  • une politique D.R.H. plus réactive et efficiente pour remplacer les absences et recruter,
  • d’autres réponses que vigiles et réductions d’horaires d’ouverture au public pour résoudre nos difficultés au travail,
  • de nous retrouver régulièrement entre agent-e-s médico-psycho-sociaux du territoire, hors présence des cadres, pour échanger sur nos organisations, pratiques et outils,
  • le rejet d’un management territorial autoritaire et brutal nous réduisant à de simples exécutants dont l’expertise professionnelle n’est appréciée qu’au travers de données quantitatives et statistiques,
  • à l’A.S.E., la réouverture des places supprimées en établissements et une augmentation du nombre de famille d’accueil, une baisse significative du nombre de suivis par ETP, l’ouverture de services éducatifs qui ne soient pas saturés dès leur création comme celui de l’« aide à domicile » départementale,
  • des chefs de service davantage présents sur le terrain auprès de leurs équipes,
  • en P.M.I., le recentrage des missions des agent-e-s sur la prévention primaire, le remplacement des médecins… en commençant par publier les postes !
  • pour les secrétaires, des moyens humains et matériels supplémentaires pour améliorer les conditions d’accueil (stop au standard saturé, aux locaux inadaptés, au manque de confidentialité, au cumul incessant de nouvelles tâches…). La mise en place d’une formation pour les nouveaux agents recrutés pour qu’elle ne repose pas sur leurs collègues en place déjà surchargé-es.
  • un réinvestissement financier dans l’Action Sociale notamment en faveur de la Cohésion Sociale et de la Protection de l’Enfance amputés de 11 millions d’euros

    POUR S’IMPOSER ET ÊTRE ENTENDUS, AMENEZ DE QUOI FAIRE DU BRUIT

GRAND RASSEMBLEMENT VENDREDI 21 JUIN 2019 À 8H30 DEVANT L’HÔTEL DU DÉPARTEMENT DE L’ISÈRE

RUE FANTIN LATOUR à GRENOBLE

Des agents des S.L.S. du TAG soutenus par



Documents joints

PDF - 284 ko

Agenda

<<

2020

 

<<

Janvier

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112

Annonces

Dossier spécial retraite

Rien n’est joué, nous exigeons le retrait !

Quoi qu’en disent les médias, les dernières mobilisations ont été trés importantes, que ce soient les taux de grévistes, dans les manifestations, dans les initiatives locales de convivialité, d’information et de blocage. Malgré la propagande du gouverne-ment, et des médias à sa botte, la population reste très majoritairement opposée à cette réforme des retraites par point.Retour ligne automatique
En effet, tout le monde l’a bien compris, cette réforme vise à nous faire travailler plus longtemps, à gagner moins, à amener celles et ceux qui le pourront à se payer des assurances privées (Black Rock...), à casser les solidarités entre les générations. L’exemple suédois, où cette réforme a été appliquée, est très éclairant avec des baisses de pensions importantes.
Lire le tract

Grève et mobilisation les 9, 10 et 11 janvier

organisons des journées mortes dans les mairies, départements, régions
Lire le tract

Caisses de grève

Notre premier moyen de gagner, c’est la lutte, c’est rejoindre les secteurs en grève reconductible, se mettre en grève !
Pour autant, des camarades ne peuvent faire grève, parce qu’ayant le statut d’indépendant-es, retraité-es, sans emplois...
Pour ceux et celles dans ce cas et qui veulent et peuvent soutenir la lutte par cet autre moyen, voici les infos de caisses de grèves et pot de soutien des syndicats de Solidaires.
Ces informations seront mises à jour régulièrement.
Sur le site de SOLIDAIRES

PLUTÔT UN MOIS DE GALÈRE QUE DES ANNÉES DE MISÈRE !!

Alors que les retraites des territoriaux sont déjà parmi les plus faibles (1174 euros brut en moyenne, source DGFIP), le projet Macron-Delevoye va les faire plonger encore davantage !
Avec la réforme, la retraite moyenne sera de 1000 euros
Le minimum vieillesse pour toutes et tous, c’est ça le système universel ?

Pour éviter la pauvreté demain, la grève aujourd’hui !
Lire la suite

Communiqué de SUD Collectivités territoriale suite à la grève générale du 5 décembre :

NI AMENDABLE, NI NEGOCIABLE RETRAIT DU PROJET DE REFORME DES RETRAITES

Cette journée de grève générale du 5 décembre, sans précédent depuis plusieurs années, a réuni plus d’1 million 400 000 manifestant.es.
Dès aujourd’hui, plusieurs secteurs du public et du privé (SNCF, Éducation, RATP...) ont voté dans leurs AG la reconduction de la grève.
Dans plusieurs collectivités, des services sont en grève reconductible comme à Marseille ou Toulouse.

Le gouvernement ne peut plus ignorer l’ampleur de cette mobilisation qui marque le refus total de cette contre-réforme des retraites qui ne peut-être ni amendée ni négociée.
Mais cette journée du 5 n’est qu’une première étape. Seule une forte mobilisation fera reculer Emmanuel Macron et son gouvernement.
La fédération SUD CT appelle les agent.es territoriaux à rejoindre massivement le mouvement de grève reconductible impulsé par les cheminots, la RATP, l’Éducation, les raffineries...

Pour organiser la grève dans nos lieux de travail nous appelons à organiser des as- semblées générales unitaires avec la CGT FO la FSU.
Nous appelons tous les secteurs à converger et à amplifier les manifestations du 10 décembre pour exiger le retrait pur et simple du projet d’une retraite par point.

Le 6 décembre 2019
Téléchargez le communiqué

Préavis de grève journalier du 1er au 31 janvier

Sous un prétexte de simplification, le gouvernement tente de mettre en place la réforme des retraites avec un système à points. En fait, il a pour objectif de nous faire travailler plus longtemps et de diminuer le montant des pensions. Notre système de retraite actuel doit être amélioré. Ce qui signifie : gagner de nos nouveaux droits. C’est la question de la répartition des richesses qui est centrale, à l’heure où les distributions de dividendes et les exonérations de cotisations sociales battent des records.
Retrouvez l’ensemble de nos prévis de grève pour la période du 1er au 31 janvier en cliquant ici

Comprendre la réforme des retraites en 7 Minutes - notre vidéo

Retraites : arnaque et double peine !

Avec Annie et Karim voyez comment nos retraites ET nos salaires vont baisser !

Retraites : La situation des femmes va s’aggraver !

Dossier "retraites" de la fédération SUD CT - affiches, tracts, etc.

Voir aussi le dossier de SOLIDAIRES